Prospective utopiste sur base de biens communs

Dans notre société le bien privé est prééminent. Le droit de propriété, le droit d’exploitation laminent toutes les libertés individuelles ancestrales qui étaient vitales : chacun pouvait cueillir, chasser le gibiers, ramasser du bois. Et pour beaucoup sur la planète rien

Prospective utopiste sur base de biens communs

Dans notre société le bien privé est prééminent. Le droit de propriété, le droit d’exploitation laminent toutes les libertés individuelles ancestrales qui étaient vitales : chacun pouvait cueillir, chasser le gibiers, ramasser du bois. Et pour beaucoup sur la planète rien

Introduction

La question ici posée est celle de la capacité des hommes à s’organiser pour gérer de manière raisonnable les biens communs.  La question consubstantielle est celle de l’identification des dits biens communs. Certains pensent que les hommes sont incapables de

Introduction

La question ici posée est celle de la capacité des hommes à s’organiser pour gérer de manière raisonnable les biens communs.  La question consubstantielle est celle de l’identification des dits biens communs. Certains pensent que les hommes sont incapables de

C’est le moment

  Quéau: Nous sommes à une période charnière, dans biens des contextes, les biens communs sont re-découverts. Le marché et l’État (seul) ont échoué à protéger les ressources communes et à satisfaire les besoins des gens. Les idéaux de l’économie de

C’est le moment

  Quéau: Nous sommes à une période charnière, dans biens des contextes, les biens communs sont re-découverts. Le marché et l’État (seul) ont échoué à protéger les ressources communes et à satisfaire les besoins des gens. Les idéaux de l’économie de

Que sont les biens communs ?

  Eléments d’une architecture des biens communs Les biens communs sont constitués de trois briques fondamentales: les ressources, les gens, et enfin les règles et normes qui permettent de lier entre elles toutes ces composantes. La première brique est matérielle.

Que sont les biens communs ?

  Eléments d’une architecture des biens communs Les biens communs sont constitués de trois briques fondamentales: les ressources, les gens, et enfin les règles et normes qui permettent de lier entre elles toutes ces composantes. La première brique est matérielle.

L’essentiel par Elinor Ostrom

Elinor OstromPrix Nobel d’économie 2009 Une vision sur son travail : Chercheur en politologie, OSTROM propose une approche institutionnelle de la gouvernance des biens communs ; (approche caractérisée par son accord avec les théories économiques néolibérales). Cette approche présente l’avantage d’exiger l’analyse exhaustive du

L’essentiel par Elinor Ostrom

Elinor OstromPrix Nobel d’économie 2009 Une vision sur son travail : Chercheur en politologie, OSTROM propose une approche institutionnelle de la gouvernance des biens communs ; (approche caractérisée par son accord avec les théories économiques néolibérales). Cette approche présente l’avantage d’exiger l’analyse exhaustive du

Mancur Olson : La logique de l’action collective

L’article ci dessous vient d’ici L’idée d’un « paradoxe de l’action collective », de l’existence de propriétés particulières à l’action d’un groupe n’est pas neuve : elle est déjà présente dans des œuvres telles que leContrat social, de Rousseau, Léviathan, de Hobbes, et est

Mancur Olson : La logique de l’action collective

L’article ci dessous vient d’ici L’idée d’un « paradoxe de l’action collective », de l’existence de propriétés particulières à l’action d’un groupe n’est pas neuve : elle est déjà présente dans des œuvres telles que leContrat social, de Rousseau, Léviathan, de Hobbes, et est

Le point de vue d’Alain Lipietz

Alain Lipietz : L’ouvrage coordonné par Silke Helfrich est absolument remarquable. Non seulement par la profondeur théorique des synthèses, mais également par la variété des exemples, des études de cas de « biens communs » : le patrimoine génétique, les lacs, les forêts, le

Le point de vue d’Alain Lipietz

Alain Lipietz : L’ouvrage coordonné par Silke Helfrich est absolument remarquable. Non seulement par la profondeur théorique des synthèses, mais également par la variété des exemples, des études de cas de « biens communs » : le patrimoine génétique, les lacs, les forêts, le